RADIO(S)

Alerte info
Et VOUS, comment écoutez-vous Skylegend : internet ou hertzien ? : Si vous habitez Bâle, le Haut Rhin, et le canton de Neufchatel en Suisse, vous écoutez Skylegend sur votre autoradio DAB+ ou tuner numérique. Envoyez nous vos photos ou vidéos, nous les publierons ! L'été sera House sur Skylegend : Tous les soirs 21H/23H Club House Session et chaque samedi MikeDaSilk vous donne rendez vous pour Culture Mix de 20H à 23H. C'est déjà l'été sur Skylegend : Seb vous donne rendez-vous tous les soirs du lundi au jeudi à 18h pour une heure de titres maxi, remix et megamix. Vous allez liker ! Skyrave, le retour: : Priorité à la Techno et à la Trance. Minuit/ 2 heures du mat', c'est la Skyrave sur Skylegend. Chaque samedi, pour ceux qui ne dorment jamais. Maurice La Nuit ce Vendredi 21H : Libre Antenne - Pour parler à Maurice connectes toi sur Skype à: Maurice.Usa et fais lui une demande d'ajout pendant l'émission ou contactes le sur maurice@mauriceradiolibre.com Bientôt à l'antenne : L'animateur vedette de NRJ Marc Scalia animera dès Septembre une émission sur les médias, dans le créneau 17H/19H, chaque lundi. DAB+ : Mise en service depuis ce mercredi 24 Avril 2019 de deux nouveaux émetteurs pour couvrir tout le canton suisse de Neuchatel/Yverdon.
France www.my-meteo.com


Alors que l’exposition Electro bat son plein à la Cité de la musique à Paris, Le Choc du futur, premier film du musicien Alain Collin, évoque la découverte de nouveaux sons électroniques au milieu des années 1970. Ils vont être à l’origine d’une approche musicale innovante, exploser dans les années 1990 et ne cessent d’évoluer depuis. Beau sujet singulier dans un film qui ne l’est pas moins.

Ambiance de studio

Alain Collin aurait pu réaliser un documentaire sur un tel sujet. Il préfère prendre la tangente de la fiction. En 1978, à Paris, Ana (Alma Jodorowsky) squatte l’appartement d’un ami qui lui sert de studio d’enregistrement. Musicienne, elle compose sur les premiers synthétiseurs. Un ami lui fournit une des premières boîtes à rythme sur le marché. Lors de son expérimentation, une jeune chanteuse débarque et elles composent spontanément ensemble un titre qui se révèle novateur. Une soirée est prévue avec la visite d’un important producteur. Il est peu réceptif à l’innovation, mais Ana sait qu’elle est sur la voie du son du futur…


Tout le film se déroule pratiquement dans la pièce où Ana expérimente ses instruments. Polarisé sur le son, l'action est logiquement concentrée dans l’espace qui lui est dédié : le studio. Le film n’est pas pour autant claustrophobe, grâce à l’installation d’une ambiance, d’une atmosphère. Le mur électronique et la table de mixage composent un autel, la décoration, où l’on reconnaît une affiche du groupe allemand Tangerine Dream, une pochette de Brian Eno, des meubles années 1970… renvoient à des réminiscences nostalgiques.

Philippe rebbot dans "Le Choc du futur" de Alain Collin.
Philippe rebbot dans "Le Choc du futur" de Alain Collin. (Copyright MPM Premium)
Les visiteurs participent d’une dramaturgie, comme l’impayable Philippe Rebbot, en pseudo-agent musical, prisonnier de sa culture musicale en passe de devenir obsolète. 

Alchimie ludique

Le Choc du futur met en scène une compositrice, et non un compositeur. Ce n’est pas par opportunisme ou pour coller au renouvellement récent d’un discours féministe. Mais parce que les femmes ont largement contribué aux recherches musicales électroniques. Alain Collin leur rend hommage dans son générique de fin en les énumérant, parmi lesquelles Wendy Carlos, rare compositrice attitrée de Stanley Kubrick, ou de la musique de Tron, premier long métrage en images de synthèse datant de 1982.

Bien sûr, ces références, visuelles ou induites, peuvent prendre le pas sur une dramaturgie et une temporalité un peu floues. Mais on y trouve son compte. Le Choc du futur repose sur un processus ludique qui donne son énergie à un projet dont l’objectif est de transmettre l’enthousiasme de découvrir une créativité nouvelle. Comme dans toute l’histoire de l’art, quel qu’il soit, l’évolution est liée aux sciences et aux technologies, mais elle ne se limite pas à cela. Le personnage d’Ana personnalise cette rencontre entre une sensibilité et de nouveaux outils, alchimie toujours à la source du futur.

L'affiche du film de Alain Collin, "Le Choc du futur"
L'affiche du film de Alain Collin, "Le Choc du futur" (Premium Films)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Alain Collin
Acteurs : Alma Jodorowsky, Clara Luciani, Philippe Rebbot

Pays : France
Durée : 1h24
Sortie : 19 juin 2019
Distributeur : Premium Films
Synopsis
 : Paris 1978, dans une industrie musicale à prédominance masculine, Ana utilise de nouvelles machines électroniques pour se faire entendre, créant ainsi un nouveau son qui marquera les décennies à venir : la musique du Futur.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/sorties-de-films/le-choc-du-futur-aux-origines-de-la-musique-electro-dans-un-film-nostalgique-et-energique_3497253.html#xtor=RSS-3-[culture/cinema]
Partager