RADIO(S)

Alerte info
SKYLEGEND sur la Radio Numérique Terrestre : Si vous habitez la région de Bâle (Suisse, France et Allemagne voisines), l'émetteur DAB+ est désormais opérationnel. Il a une portée d'environ 250 km. Skylegend qualité HD par voie hertzienne, c'est maintenant ! California Spirit Radio Show : Chris vous réveille dès 5H avec le son tout droit venu de San Francisco et Los Angeles, tout en douceur. Vous allez aimer vous lever du pied gauche ! Fans de Funk : Eric vous donne rendez-vous tous les soirs de 17H à 18H pour vous faire profiter de sa collection "pur funk". Avec le son de Skylegend... Podcasts Mode d'Emploi : Les podcasts sont en lien direct sur notre page Twitter. Depuis ce début Mars et pour répondre à vos questions, ils sont disponibles et au téléchargement et à l'écoute. Skyrave, le retour: : Et vous, qu'est ce que vous faites ce samedi soir ? Hommage : Spéciale "The Prodigy" ce samedi soir de 18H à 19H quelques semaines après la disparition de son chanteur-danseur Keith Flint
France www.my-meteo.com


Sandrine Kiberlain lors du Festival du film de comédie de L'Alpe d'Huez, le 17 janvier 2019
Sandrine Kiberlain lors du Festival du film de comédie de L'Alpe d'Huez, le 17 janvier 2019 (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Remarquée pour ses rôles dans Pupille ou 9 mois ferme (pour lequel elle a reçu le Cesar de la meilleure actrice en 2014), l'actrice Sandrine Kiberlain est à l'affiche de Mon Bébé, le nouveau film de Lisa Azuelos.

Un rôle sur mesure

Et si elle paraît si vraie, si à l'aise dans ce rôle, c'est qu'il fait écho à qui elle est vraiment : "C'est une occasion de parler de moi et de ce qui me préoccupait à l'époque, puisque j'étais dans la même situation que le film, à savoir une mère qui voit partir sa cadette qu'elle a aimée pendant 19 ans."

Ce film est comme une fenêtre ouverte sur Sandrine Kiberlain qu'on connaît assez peu, et qui se définit comme mystérieuse : "J'aime bien cette idée. Je suis moi-même un mystère pour moi. Je pense aussi que je suis très honnête, je n'arrive pas à faire semblant. Quand je n'aime pas quelqu'un, je ne sais pas faire d'effort. Au moins les gens que j'aime savent que je les aime vraiment. Mais je suis capable d'annuler complètement quelqu'un, ne pas le voir pour ne pas avoir à affronter un truc que je n'aime pas. Je ne suis pas rancunière, mais quand on a rompu la confiance, c'est fini."

Actrice dès le départ

Sandrine Kiberlain a su très tôt qu'elle serait actrice : "J'ai l'impression d'être à ma place dans ce métier. Petite, je rêvais de la vie d'actrice, d'aller d'un tournage à un autre, c'était viscéral, c'est une vocation. Quand je rentrais de colonie de vacances, je jouais tous les gens que j'avais croisés."

J'avais plus de succès en jouant les autres qu'en étant moi-même

Sandrine Kiberlain

à franceinfo


Ses parents, sa famille, sont des repères : "J'ai eu des parents et grands-parents très courageux. Dans ce métier, on pourrait se prendre pour d'autres. Grâce aux valeurs qu'ils m'ont transmises, ce n'est pas le cas. (...) Mes grands-parents sont arrivé en France en 1933, ils étaient Polonais et juifs, ils ne parlaient pas le français. Ils ont quitté leurs parents à 17 ans en sachant qu'ils allaient probablement mourir."

On ne peut pas avoir une vie médiocre ou sans saveur quand on vient de ces gens-là.

Sandrine Kiberlain

à franceinfo

En un mot, Sandrine Kiberlain est libre : "Être libre, c'est une nature. C'est de faire le moins de compromis possible, de se ressembler le plus possible, de savoir qui on est."

Sandrine Kiberlain est à l'affiche de Mon Bébé, le film de Lisa Azuelos, sorti le 13 mars au cinéma.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-d-elodie/sandrine-kiberlain-etre-libre-c-est-se-ressembler-le-plus-possible_3208873.html#xtor=RSS-3-[culture/cinema]
Partager