RADIO(S)

Alerte info
Mobile, comme vous : La nouvelle application mobile de Skylegend relookée va vous rendre addict. Disponible sur iOS et Android. Malher L'Expat : Il vous réveille tous les jours de 6H à 9H à partir du 10 Septembre sur Skylegend webradio... Best of en soirée à partir de 21H pour les lèves-tard... fous rires garantis ! Les fous rires en Podcast : Découvrez ou ré-écoutez Malher L'Expat dans la rubrique de l'émission sur skylegend.fr Total Dance : La playlist de Total Dance comprend désormais plus de 89 heures de titres dance, house, disco, trance et hardcore 80/90. Bougez-vous ! C'est tous les soirs de 19H à 21H. SKYLEGEND sur la Radio Numérique Terrestre : Si vous habitez la région de Bâle (Suisse, France et Allemagne voisines), l'émetteur DAB+ est désormais opérationnel. Il a une portée d'environ 250 km. Skylegend qualité HD par voie hertzienne, c'est maintenant ! California Spirit Radio Show : Chris vous réveille dès 5H avec le son tout droit venu de San Francisco et Los Angeles, tout en douceur. Vous allez aimer vous lever du pied gauche ! Fans de Funk : Eric vous donne rendez-vous tous les soirs de 17H à 18H pour vous faire profiter de sa collection "pur funk". Avec le son de Skylegend... Nouveau: : Le Hit des Clubs Skylegend s'invite dans les programmes de la super webradio dès le vendredi 22 Février à 17H, avec Alex et ses classements de 1985 à 1995


Morgan Parra tente de canaliser Mark Wilson, lors d'Angleterre-France
Morgan Parra tente de canaliser Mark Wilson, lors d'Angleterre-France | AFP

6 Nations - L'Angleterre humilie le XV de France

Publié le , modifié le

L'équipe d'Angleterre a très logiquement surclassé l'équipe de France (44-8) lors de la 2e journée du Tournoi des 6 Nations. Plus rapides, plus costauds, plus créatifs et tout simplement meilleurs dans presque tous les secteurs, les Anglais n'ont jamais tremblé face aux Bleus. Ils ont même assuré le bonus offensif après seulement 40 minutes de jeu. Ils joueront le Grand Chelem à Cardiff le 23 février prochain. Les Français sont plus que jamais au fond du trou, à 7 mois de retrouver les Anglais dans leur poule de Coupe du monde. Ils sont passés à un point d'égaler leur plus large défaite contre le XV de la Rose.

Une classe d'écart. Un monde d'écart. L'équipe de France n'a pas été à la hauteur du défi proposé par l'Angleterre. Et de très loin. Un jour sans fin. Un match sans fin. Une copie conforme, sans que les leçons du passé semblent servir à grand-chose. Avec l'équipe de France, les matches passent, les mois passent, et le constat reste le même: elle accumule les fautes, les erreurs, qui lui coûtent les victoires. Quand en plus, l'adversaire est bien supérieur, il n'y a pas de match. C'est c qui s'est passé aujourd'hui à Twickenham, sur une pelouse que les Bleus n'ont plus conquise depuis 2007. Dans les quarante premières minutes, l'Angleterre avait déjà acquis son bonus offensif.

Surclassé dès la 1re action

La première action du match est symptomatique des maux français. Sur le coup d'envoi, les Bleus passent 50" avec le ballon en mains, sans passer la ligne des 40m adverses. En clair, 50" pour faire du sur-place. Au bout, un en-avant de Guilhem Guirado sur une croisée de Camille Lopez. Le ballon est récupéré par Ben Youngs qui transmet à son arrière Daly. Ce ballon de récupération est une offrande. Face à une défense désorganisée, l'arrière tape à suivre et il n'y a personne pour rivaliser à la course avec l'ailier Jonny May. En 25 secondes, le XV de la Rose a inscrit son premier essai, et puni encore une fois un XV de France sans réalisme, sans avancée. 

La suite est du même acabit. Une faute grossière du capitaine Guirado offre une pénalité à Owen Farrell à 35m face aux perches (6e, 8-0). Et lorsque l'équipe de France marque ses premiers points sur une pénalité de Parra (10e, 8-3), elle encaisse aussitôt 3 points (12e, 11-3). Et que dire de ce petit cadrage-débordement de l'ailier May sur un Penaud bloqué sur les talons et déposé en un coup de rein (24e, 16-3). Après avoir sauvé par deux fois la patrie sur des replis défensifs, l'ailier clermontois n'était pas à son affaire sur ce mouvement de grande classe. Il l'était beaucoup plus lorsque Huget le trouvait en bout de ligne, après s'être défait d'un triple plaquage raté, pour inscrire le premier essai des Bleus dans cette rencontre (35e, 23-8). 

Le jeu anglais allait plus vite, les coups de pied dans le dos de la défense étaient parfaits, et l'addition se corsait. Un doublé de May (29e), un essai de Slade sur un coup de pied à suivre d'Ashton (40e), et à la pause, le score était de (30-8), bonus offensif déjà dans la poche. Après la pause, un plaquage sans ballon de Fickou sur Ashton sur un contre assassin offrait un essai de pénalité aux Anglais, en plus d'un carton jaune à l'ailier tricolore (49e, 37-8). Incapable de mettre à mal la défense anglaise, le XV de France se faisait punir sur presque chaque action comme sur un nouveau contre conclu par Oween Farrell (55e, 44-8).

Il restait encore 25 minutes de jeu, et le XV de la Rose n'était qu'à deux points d'établir un nouveau record face à la France. Depuis 1911, époque où la France ne gagnait jamais, l'Angleterre avait en effet rejeté à 37 points leur adversaire (37-0). Dans une fin de match sans grand intérêt, plus personne ne marquait, malgré une pénalité obtenue par les Anglais face aux perches à la 75e minute, mais qu'ils ont préféré jouer en touche pour inscrire un 7e essai. Mais Lawes a commis un en-avant.

Le record demeure. L'équipe de France reste au fond du trou. L'Angleterre jouera le 23 février le Grand Chelem au pays de Galles, seule autre équipe invaincue. Pour les Bleus, c'est vers la Cuiillère de Bois qu'il faut regarder.

Owen Farrell exulte après son essai face aux Bleus
Owen Farrell exulte après son essai face aux Bleus © AFP
Thierry Tazé-Bernard thierrytaze
Source de l'article : https://sport.francetvinfo.fr/rugby/six-nations/6-nations-langleterre-humilie-le-xv-de-france#xtor=RSS-3-[sports]
Partager